Blonde d'Aquitaine Suisse

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Histoire

Histoire de la Blonde d'aquitaine

Histoire de la Blonde


Une population de vaches blondes peuple le bassin aquitain depuis longtemps. Elles étaient utilisées pour la traction au Moyen Âge. Cette population a donné un grand nombre de races, comme la garonnaise, issue des bovins élevés sur les coteaux de la vallée de la Garonne, divisée en sous-races locales comme la montalbanaise, la créonnaise… C'était une race élevée pour la production de bœufs de travail. La blonde du Quercy, élevée pour la même fonction, était élevée sur les plateaux calcaires du Quercy et sélectionnée pour être productive dans une région où les pâtures sont pauvres. La blonde des Pyrénées, localisée en montagne au sud du bassin aquitain, était plus spécialisée dans la production de lait pour l'élaboration de fromages. Dans cette race, chaque vallée avait sélectionné son type. Ainsi, il existait la blonde d'Urt, la béarnaise ou la lourdaise. Au XIXe siècle, la valorisation du patrimoine génétique a conduit à la création de trois livres généalogiques, concernant la blonde des Pyrénées, la garonnaise et la blonde du Quercy. En 1962, il a été décidé de regrouper les trois races sous la seule appellation de « blonde d'Aquitaine ».

Elle est depuis sélectionnée activement pour la production de viande.